Atelier « ma ville »

Par défaut


Voici les caractéristiques de cet atelier :
Besoin social : partager des outils de médiation dans un institut médico-social
Objectif : réalisation d’une maquette de ville à partir du ressenti de chacun de son propre environnement.
Public : 5 Adolescents en souffrance psychique.
Moyen : récupération de boites en tout genre, de matériaux divers, de colle, de feutres, etc.
Stratégies : ouverture et prise de conscience de l’environnement, réalisation manuelle et créative, travail collectif, exprimer ses intérêts sur un sujet donné.

Journal

Galerie

Journal

Au jour le jour : ce journal passerelle me permet de rester connectée avec ma vie intérieure grâce à l’écriture et le dessin. M’appuyant sur le sentiment du moment, je le mets en page avec l’appui éventuel de textes d’auteurs.

Retour de résidence d’artiste en Guyane

Galerie

[metaslider id=1955]Résidence d’artiste : « Dedans, dehors »

Pendant 3 mois, du 2 novembre 2015 au 2 janvier 2016, j’ai eu la chance d’être en résidence en tant qu’artiste en Guyane, au Centre d’interprétation de l’architecture et du Patrimoine, dans le Camp de la Transportation à Saint-Laurent du Maroni.

Cette résidence m’a permis de prendre un temps de recherche sur mon activité de peintre, couplée avec la rencontre de la ville de St Laurent du Maroni. J’ai pu ainsi enrichir mon travail, apporter mes connaissances, favoriser l’échange entre ce qui se passe Dedans et Dehors, d’impliquer mon art avec une réalité sociale et culturelle. J’ai proposé plusieurs ateliers en classe maternelle, en collège ainsi qu’en lycée. Ces interventions m’ont permis d’enrichir mon travail et de partager mon savoir faire et mon savoir être.

Bande dessinée

Par défaut

Illustration d’un récit de l’auteur Gilles VIDAL « De l’autre côté » en 2016. 

Artiste peintre, peintre en décor, Francine Andres après de nombreuses réalisations de couvertures, de deux bandes dessinées, illustre, d’après une nouvelle de Gilles Vidal, ce récit qui nous projette « De l’autre côté », dans un devenir possible terrifiant, si l’on n’y prend pas garde la suite…

Réalisation de films d’animation

Par défaut

Films d’animation

L’utilisation du film d’animation par le dessin permet une mise en forme d’une réflexion, d’un projet commun et d’une mise en mouvement. Il est un moteur pour le vivre ensemble car il demande un engagement dans un projet de groupe. Je l’enseigne pour tout public en corrélation avec mon savoir plastique.

Suite à une résidence d’artiste  à St Laurent du Maroni en Guyane, j’ai proposé un échange de savoir en école maternelle, à des enfants de 3 à 5 ans, le texte poétique, Pour faire le portrait d’un oiseau, de Jacques Prévert, impliquant une référence culturelle. Voici le résultat :

Ces deux vidéos ont été réalisée dans le cadre des activités péri-scolaire d’une classe de 14 enfants du CE1 au CM2 de l’école Primaire Mont-Cenis dans le 18e à Paris en 2015

Comme enseignante en histoire de l’art sur un trimestre pour 2 heures d’enseignement hebdomadaire, j’avais comme objectif :

  • d’ouvrir le plus possible les écoles sur le monde extérieur ;
  • d’apporter un éclairage technique ;
  • de conforter les apprentissages.

Dans un premier temps, la réflexion porta sur l’art comme l’empreinte de l’histoire. Mon travail didactique, dans un premier temps, permit aux enfants d’être actif par un échange et un projet de film d’animation.

Histoire de l’art

 

Le MINOTAURE

la suite…